Sérendipité

Sérendipité

La sérendipité est, au sens strict original, la conjonction du hasard heureux qui permet au chercheur de faire une découverte inattendue d’importance ou d’intérêt supérieurs à l’objet de sa recherche initiale, et de l’aptitude de ce même chercheur à saisir et à exploiter cette « chance ».

Voici ce que dit Wikipédia. Retenons 2 données de cette définition ;

  • Une découverte inattendue d’intérêt supérieur à l’objet initial de la recherche

Et

  • “De l’art” ou de la capacité d’exploiter cette découverte

Alors en qualité d’entrepreneur employeur je me pose des questions:

  • Sur ma relation à mes collaborateurs, est ce que j’installe un climat permettant d’innover ?
  • Sur ma gestion RH, es ce que je permets l’émergence de ces moments ?
  • Sur ma qualité managériale, lorsque ces innovations inattendues arrivent, est ce que je prends le temps de les considérer puis, de les exploiter ?

J’aurais envie de lier la sérendipité à la résilience de la personne, pourquoi ?

Si je prends le temps de la résilience c’est un temps immédiatement perdu dont je ne connais pas l’aboutissement. Et puis ? et alors ?

Je pense que ce temps pris me permettra d’écouter mes collaborateurs, de les considérer pour les essais/erreurs qu’ils font et dont je consens à être complice, et aussi et enfin pour le droit d’essayer et le devoir de recherche du « mieux ».

C’est Michel Serres qui me rappelle qu’Émile Zola consacre une œuvre à la sérendipité de Boucicaut, ou comment le fondateur du Bon Marché saisi d’une intuition subite décide de bouleverser l’ordre de son magasin raisonnable en un labyrinthe qui deviendra le bonheur des dames et de son banquier…